Discours de S. Laurans, chef d’établissement 15/04/2008

Le vendredi 15 février 2008 dès 18h00 nous notons beaucoup d’effervescence. Nous recevons les anciens administrateurs de l’AEC et de l’APEL à l’occasion des 25 ans des nouveaux locaux.

Intervention de S.Laurans, chef d’établissement

Il me revient en qualité de maîtresse de maison de vous accueillir ce soir.

Je veux vous dire ma joie de vous revoir : il y a 18 ans déjà certains d’entre vous m’accueillaient !

D’autres visages appartiennent à l’histoire de l’école, je ne vous connais pas tous mais vos noms sont inscrits dans ma mémoire « Ecole de la Croix » car bien souvent cités lors de nos réunions ou « instants nostalgie » ! J’ai eu plusieurs fois l’occasion de rencontrer certains d’entre vous lors des obsèques de vos amis, des membres de notre communauté éducative trop tôt disparus. Nous nous étions promis de nous rencontrer dans la joie et l’amitié de notre école. Nous réalisons ce soir ce souhait.

Sachez que pas une fois où l’école de la Croix n’est portée aux nues… je n’oublie de rappeler qu’elle est une œuvre commune et que chacun nous en sommes les gardiens, tous ici nous en sommes les artisans ! Personne ici n’a le privilège d’être responsable d’une réputation, mais tous ici nous avons à être fiers de ce qu’est notre école : enracinée dans un passé fondateur et promesse d’avenir.

Je vous disais que j’intervenais en qualité de maîtresse de maison mais d’autres ce soir sont à remercier pour l’organisation de cet événement. Je pense à Madame Camus qui partage avec moi ce soir la grande responsabilité d’être maîtresse de maison, je pense à tous les administrateurs qui ont voulu célébrer les 25 ans de nos nouveaux bâtiments et qui se sont investis pour la réussite de cette soirée. Tout particulièrement Madame Stervinou, Madame de Trogoff et Madame Camus qui ont, accompagnées de Mesdames N’Ganga et Genser, préparé l’exposition.

M et Mme Hustache me chargent de tous vous embrasser. Fidèles à leur Chalet de Vallorcines, ils y sont déjà pour accueillir les familles pendant les vacances.

Les Foussard engagés à la soupe Saint Eustache regrettent aussi de n’être pas présents ce soir.

Les Yansaud à Tahiti ne pouvaient nous rejoindre et je suis heureuse qu’Emilie et sa petite fille Jade soient venues les représenter.

A tous je souhaite une très bonne soirée